on a traversé la paroi
pour rejoindre le chemin
derrière la maison
il y a un enfant qui pleure
et l’ombre fatiguée reste couchée dans un coin
le feu déjà éteint
dont la chaleur demeure
quelqu’un lit à voix haute
le reste de la troupe s’engage sur la route
qui grimpe à l’horizon et passe de l’autre côté
un à un les jongleurs avaient tous disparus
ne reste dans le ciel
que des restes d’étoiles lancées à corps perdus

we went through the wall
to join the path
behind the house
there’s a child crying
and the tired shadow lying in a corner
of the fire had burnt out
we could still feel the heat
someone is reading aloud
the rest of the band walked away on the road
to climb up the horizon and go on the other side
the jugglers have left too one after the other
so the only thing left in the sky
were the scraps of the stars recklessly thrown up


tu parles
mais je n’entends pas le son de tes paroles
car ta bouche est cousue
le vent aurait pu tout renverser
les hommes les maisons les arbres
mais au fond du paysage
le ciel était cloué à toutes les parois 
et l’ombre sous l’arbre a fondu
sous la chaleur de l’aube
les mains laissées dans la poussière ne servent plus à rien
dans les jeux défendus des enfants 
les oiseaux dans les branches avaient tout entendu

you speak
but I can’t hear the sound of your words
because your mouth is sewn
the wind could have toppled it all
men houses trees
but down the landscape
the sky was nailed to the walls
as the shadow had melted under the tree
thanks to the heat of dawn
hands left in the dust are no longer of use
in the forbidden games of children
the birds in the branches had heard everything


quelque chose de plus lisse
et l’eau forme comme un miroir
on a découpé ta silhouette avec des ciseaux
et on l’a collé au centre du paysage
mais personne n’ose parler
le cri est resté suspendu au nuage
et dans le miroir effacé
reste la trace de ton visage
et la cicatrice aussi

something quite smooth
and water is like a kind of mirror
we have carved your figure with scissors
and glued it to the center of the landscape
but no one dares to speak
the cry has been left hanging to a cloud
and in the erased mirror
there’s something left of your face
and of the scar also